Quelles stratégies les écoles peuvent-elles adopter pour soutenir les élèves avec des troubles d’apprentissage spécifiques ?


Chers lecteurs, saviez-vous qu’environ 5 à 10 % des élèves scolarisés sont identifiés comme dyslexiques ? Cela signifie qu’un enfant sur dix, en moyenne, éprouve des difficultés dans l’apprentissage de la lecture, de l’écriture ou du calcul, malgré une intelligence normale et une scolarité régulière. Pourtant, ces enfants dyslexiques ne sont pas moins capables d’apprendre que leurs camarades. Ils ont simplement besoin d’approches pédagogiques adaptées à leur façon singulière de traiter l’information. A travers cet article, nous vous proposons de découvrir les différentes stratégies que les écoles peuvent mettre en œuvre pour favoriser l’intégration et le succès de ces élèves.

Adapter l’enseignement à la diversité des profils d’apprentissage

La première étape pour soutenir les élèves présentant des troubles spécifiques d’apprentissage réside dans l’adaptation de l’enseignement. Chaque enfant est unique et son parcours d’apprentissage l’est tout autant. Les enfants dyslexiques, notamment, ont souvent besoin d’un enseignement plus explicite, structuré et progressif.

L’enseignant peut par exemple recourir à des méthodes d’enseignement multisensorielles, qui sollicitent plusieurs sens simultanément. L’approche Orton-Gillingham est l’une de ces méthodes. Elle s’appuie sur la vue, l’ouïe et le toucher pour faciliter l’apprentissage de la lecture et de l’écriture. Cette méthode a fait ses preuves dans l’accompagnement des élèves dyslexiques. Elle permet de renforcer les connexions neuronales et de faciliter la mémorisation.

Instaurer un climat de classe inclusif et bienveillant

Les enfants dyslexiques peuvent se sentir différents, voire stigmatisés en raison de leurs difficultés. Il est alors essentiel de créer un climat de classe inclusif et bienveillant, où chaque élève se sent accepté et valorisé pour sa singularité. Les enseignants peuvent ainsi instaurer des temps de discussion autour de la dyslexie et des autres troubles d’apprentissage afin de sensibiliser tous les élèves à ces problématiques.

Il est aussi important d’encourager l’entraide et la coopération entre élèves. Les travaux en groupe peuvent par exemple être un excellent moyen de favoriser les échanges et l’apprentissage collaboratif. Les élèves dyslexiques peuvent ainsi bénéficier de l’aide de leurs camarades et inversement, ils peuvent apporter leur contribution à la réussite du groupe grâce à leurs compétences spécifiques.

Proposer des aménagements pédagogiques adaptés

Les enfants dyslexiques ont souvent besoin de temps supplémentaire pour réaliser leurs travaux et leurs examens. Les écoles peuvent donc mettre en place des aménagements pédagogiques pour répondre à ce besoin. Il peut s’agir d’un temps supplémentaire lors des évaluations, de l’utilisation d’un ordinateur pour compenser les difficultés d’écriture, ou encore de la reformulation des consignes pour une meilleure compréhension.

De plus, l’utilisation d’outils numériques spécifiques peut être une aide précieuse pour ces élèves. Des logiciels de lecture à voix haute, des applications pour l’orthographe ou encore des programmes de soutien à l’apprentissage de la lecture peuvent être mis à disposition en classe pour faciliter le travail des élèves dyslexiques.

Favoriser la collaboration avec les parents et les professionnels de santé

Pour une prise en charge optimale des élèves dyslexiques, la collaboration entre l’école, les parents et les professionnels de santé est essentielle. Les parents peuvent apporter des informations précieuses sur les besoins spécifiques de leur enfant et les stratégies qui fonctionnent le mieux à la maison. Les professionnels de santé, quant à eux, peuvent contribuer au diagnostic des troubles d’apprentissage et proposer des recommandations pour l’accompagnement de l’élève en classe.

L’école peut ainsi organiser des rencontres régulières avec les parents et les professionnels de santé pour faire le point sur la situation de l’élève et ajuster au besoin les stratégies d’enseignement et les aménagements pédagogiques.

Miser sur la formation et la sensibilisation des enseignants

Enfin, il est crucial que les enseignants soient formés et sensibilisés aux troubles spécifiques d’apprentissage. Une meilleure connaissance de la dyslexie et des autres troubles d’apprentissage leur permet de mieux comprendre les difficultés rencontrées par certains de leurs élèves et d’adapter leur enseignement en conséquence.

Des formations spécifiques sur la dyslexie et les autres troubles d’apprentissage peuvent être proposées aux enseignants. Ces formations peuvent aborder les signes d’alerte de ces troubles, les stratégies d’enseignement adaptées, mais aussi les outils et les ressources disponibles pour accompagner ces élèves.

La mise en place de ces différentes stratégies peut constituer un véritable défi pour les écoles. Toutefois, en adoptant une approche inclusive et en mettant l’accent sur les forces et les compétences individuelles de chaque élève, elles peuvent contribuer à créer un environnement d’apprentissage stimulant et épanouissant pour tous.

Intégrer la technologie d’assistance pour soutenir les enfants dyslexiques

L’incorporation de la technologie dans les salles de classe a ouvert un monde de possibilités pour soutenir les élèves ayant des troubles spécifiques d’apprentissage. La technologie d’assistance offre aux élèves des moyens innovants de surmonter leurs défis. En particulier, elle peut être une bouée de sauvetage pour les enfants dyslexiques.

Parmi ces outils, on trouve les logiciels de reconnaissance vocale. Ces derniers permettent à l’élève de dicter ses réponses ou ses travaux, évitant ainsi les difficultés de l’écriture manuscrite. D’autres outils, tels que les logiciels de lecture à voix haute, peuvent aider à améliorer les compétences en lecture en soulignant le texte à mesure qu’il est lu, renforçant ainsi l’association entre les formes écrites et les sons des mots.

Les outils d’annotation numérique peuvent également être bénéfiques. Ils permettent aux élèves de souligner, de surligner ou de faire des notes directement sur les textes numériques. Cela peut aider à organiser les informations et à renforcer la compréhension de la lecture.

Enfin, les tablettes et les applications éducatives peuvent rendre l’apprentissage plus interactif et attrayant. Par exemple, il existe de nombreux jeux éducatifs conçus pour aider les enfants à améliorer leurs compétences linguistiques et leur lecture. Ces outils peuvent être particulièrement utiles pour les enfants dys, qui peuvent avoir besoin de plus de motivation et d’engagement pour surmonter leurs difficultés.

Utiliser des manuels scolaires et des guides de lecture adaptés

Un autre aspect essentiel pour soutenir les élèves atteints de troubles d’apprentissage est l’utilisation de manuels scolaires et de guides de lecture adaptés.

Ces ressources pédagogiques spécialement conçues pour les enfants dyslexiques tiennent compte de leur mode de traitement de l’information. Elles utilisent généralement une police de caractères plus grande et plus lisible, un espacement plus large entre les lignes et les mots, et un papier de couleur crème ou jaune pour réduire l’éblouissement et faciliter la lecture.

Les guides de lecture, quant à eux, sont conçus pour aider les enfants dyslexiques à améliorer leurs compétences en lecture. Ils fournissent des méthodes de lecture pas à pas, des stratégies pour comprendre le sens des mots et des phrases, et des exercices pour renforcer les compétences en lecture.

Il existe également des ressources en ligne, telles que des bibliothèques numériques, qui offrent une large gamme de livres adaptés aux enfants dyslexiques. Ils peuvent ajuster la taille du texte, le contraste et l’arrière-plan pour rendre la lecture plus confortable et moins fatigante.

Face à la dyslexie, les écoles ont un rôle crucial à jouer pour soutenir les élèves dans leur parcours d’apprentissage. En adoptant une approche inclusive et en mettant en œuvre des stratégies pédagogiques adaptées, elles peuvent contribuer à créer un environnement d’apprentissage stimulant et favorable pour tous les élèves, y compris les enfants dyslexiques.

Il est important de rappeler que chaque enfant est unique et que ce qui fonctionne pour l’un peut ne pas fonctionner pour l’autre. Il est donc essentiel d’évaluer régulièrement l’efficacité des stratégies mises en œuvre et de les ajuster en fonction des besoins de chaque élève.

Soutenir les élèves atteints de troubles spécifiques d’apprentissage n’est pas une tâche facile, mais avec des ressources appropriées, une formation adéquate et une volonté sincère d’aider, les écoles peuvent faire une différence significative dans la vie de ces élèves. En fin de compte, l’objectif est de leur permettre de réaliser leur potentiel et de réussir, non seulement à l’école, mais aussi dans leur vie future.